Rubriques

Ludmilla

Ludmilla
Rencontres avec Ludmilla

Diaporama

Damascene
Présentation de l'Atelier

L'Exposition

Expo

Un moment de la vie de l'atelier

Atelier

Recherche

Connexion

Administration du site

Feu de Dieu

Article publié le jeudi 21 avril 2016 par Jean-Baptiste
Mis à jour le vendredi 22 avril 2016

Le Feu de la Divinité s’est incarné sans consumer l’humanité !
La fresque chrétienne exprime l’état de la matière habitée par le Créateur.
Le corps n’est pas une chose indépendante de la condition divine : Dieu a rassemblé le corps à Son Corps par l’Incarnation du Verbe !
Ainsi la Nativité est le prémisse de la Résurrection et de la vie éternelle.

La conception de l’espace liturgique du choeur de l’église de la Miséricorde d’Alexandrie est étudié pour rassembler les éléments de la Révélation.
L’autel s’est transformé en rocher : la montagne du Thabor et du Sinaï où Moïse a reçu l’illumination de la foi donnant naissance aux préceptes des commandements (la loi ne tire pas son origine de la raison mais de l’illumination)
La parole (l’ambon) est le réceptacle de l’affirmation de ces commandements issus de la Révélation de Dieu fait homme.

Le réceptacle du Corps et du Sang du Christ est placé entre la mandorle et la montagne : Il réunit la Gloire de la Révélation à l’humanité tout entière.

Nous avons assisté à la consécration de cette première église dédiée à la Miséricorde ce jeudi 31 mars 2016 à Alexandrie.


choeur de la nouvelle église d’Alexandrie

Forum de l'article

Aucune réaction pour le moment!
Un message, un commentaire ?
 


Plan du site | | Contact | RSS 2.0

Site réalisé avec SPIP

@ 2006-2017 Atelier St Jean Damascène - Tout droits réservés