Rubriques

Ludmilla

Ludmilla
Rencontres avec Ludmilla

Diaporama

Damascene
Présentation de l'Atelier

L'Exposition

Expo

Un moment de la vie de l'atelier

Atelier

Recherche

Connexion

Administration du site

La force du trait

Article publié le mercredi 14 janvier 2015 par Jean-Baptiste
Mis à jour le lundi 13 avril 2015

Exprimer ses idéaux a toujours été l’apanage de l’écriture !

Nous prenons conscience, avec le drame qui a touché "Charlie Hebdo", que l’image a autant de force que la parole.
Un petit dessin peut faire exécuter 13 personnes et en rassembler 4 milions d’autres (sans parler des chefs d’état) !
Alors, nous autres, peintres d’icônes, devons prendre conscience de la valeur et de la force de notre engagement !
Peindre une icône n’est surtout pas faire un décor pieu et religieux : c’est affirmer la résurrection de la chair !
C’est pourquoi, le fait de peindre une icône est un acte politique en soit : Nous ne confessons pas notre appartenance aux seules réalités temporelles mais aux réalités qui dépassent l’entendement : Celles de la confession de la résurrection de la chair !
"Folie pour les grecs, scandale pour les juifs" !

"Alors que les Juifs demandent des signes et que les Grecs sont en quête de sagesse, nous proclamons, nous, un Christ crucifié, scandale pour les Juifs et folie pour les païens, mais pour ceux qui sont appelés, Juifs et Grecs, c’est le Christ, puissance de Dieu et sagesse de Dieu. Car ce qui est folie de Dieu est plus sage que les hommes, et ce qui est faiblesse de Dieu est plus fort que les hommes."
(1 Co, 22-25)

Forum de l'article

  • La force du trait
    28 janvier 2015, par Michèle

    Bien sûr que l’image peut avoir plus de force que la parole, le mot. L’image donne à encore plus de réflexion, plus de recherche et de signification. L’image ne peut pas avoir de double sens (à mon avis), alors qu’un mot peut en avoir plusieurs. Ce qui est arrivé aux dessinateurs de Charlie Hebdo et les autres personnes massacrées, est pire que tout, parce que ceux qui ont fait cela ne devaient avoir aucune culture, aucun repère humain et ont agi bien pire que des animaux sans âme ! On n’aurait pas dû les provoquer non plus !
    Prions pour que cela ne se reproduise plus jamais. Et prions aussi pour que les médias n’en profitent pas, pour encore et encore jeter de l’huile sur le feu ! N’est-ce pas !!

Un message, un commentaire ?
 


Plan du site | | Contact | RSS 2.0

Site réalisé avec SPIP

@ 2006-2018 Atelier St Jean Damascène - Tout droits réservés