Rubriques

Ludmilla

Ludmilla
Rencontres avec Ludmilla

Diaporama

Damascene
Présentation de l'Atelier

L'Exposition

Expo

Un moment de la vie de l'atelier

Atelier

Recherche

Connexion

Administration du site

"Et Dieu s’est fait Homme"

Article publié le mardi 8 janvier 2013 par Jean-Baptiste
Mis à jour le mercredi 18 juin 2014

Fresque de l’église St Louis du Lavandou
Le Christ sépare les eaux, calme la tempête et multiplie les poissons

Immergé dans les eaux du Jourdain, le Christ nous immerge dans le corps de la Divinité.

Il n’est pas devenu Homme pour que nous restions des hommes, mais pour que nous accédions à la Divinité, que notre humanité, que nous les "créatures" prenions place au siège de la Trinité.
L’eau est un élément revitalisant, purifiant, "ré-énergisant".
Dans l’eau, nous nous replongeons dans le placenta qui nous a porté durant tous ces mois de gestation. Le Baptème est une entrée dans le placenta divin.

Nous sommes appelés à nous transformer : la gestation n’est pas terminée, la gestation : c’est la vie.
La création est un mouvement permanent d’engendrement et la Théophanie nous place dans l’engendrement divino-humain.
Nous respirons Dieu (car l’oxygène est de l’eau "d’en haut" pour reprendre les termes de la Génèse).

Cet élément physique est essentiel dans l’accomplissement de notre aventure terrestre car bien souvent nous opposons le corps et l’esprit :
L’Incarnation du Verbe s’écrit dans l’encre de la chair et la divinisation de la chair se réalise dans l’eau de l’Esprit.

Forum de l'article

  • "Et Dieu s’est fait Homme"
    20 janvier 2013, par theresegauthier

    magnifique j aime beaucoup lire tes enseignements cela m apporte bcp et m eclaire je pars faire une retraite a chateauneuf de galaure et vous etes tous dans la priere surtout cette semaine de l unite des chretiens amities therese

Un message, un commentaire ?
 


Plan du site | | Contact | RSS 2.0

Site réalisé avec SPIP

@ 2006-2017 Atelier St Jean Damascène - Tout droits réservés